AUGMENTER VOS CHANCES DE TOMBER ENCEEINTE

A+

Augmenter vos chances de tomber enceinte

Comment tomber enceinte ? Ou plutôt comment NE PAS tomber enceinte, C’est d’ailleurs ce qu’on pourrait appeler le « PP » ou « Paradoxe Pilule »: la révolution de la contraception peut parfois donner l’illusion qu’un bébé, c’est quand on veut, si on veut. Mais quelquefois, quand on veut, ça ne marche pas… Alors, comment booster sa fertilité pour fabriquer enfin ce p’tit bébé ? Voici les règles d’or à appliquer pour augmenter vos chances de tomber enceinte1. La patience tu apprendras: connaître ses chances de tomber enceinte ! Il ne suffit pas d’arrêter la pilule pour être enceinte: 2 couples sur 3 doivent attendre 6 mois avant que ça marche… Eh oui, en réalité, une femme n’a que 20% de chances de tomber enceinte à chaque cycle. C’est pourquoi on recommande en général de persévérer pendant au moins un an avant de consulter un médecin. 2. Ton ovulation tu détermineras: Avouons-le, on ne maîtrise pas toujours très bien le sujet ovulation : il faut d’abord déterminer la durée de son cycle, c’est-à-dire la période qui va du 1er jour des règles au 1er jour des règles suivantes. Ça varie d’une femme à l’autre, de 25 à 35 jours environ. Puis, pour trouver le jour d’ovulation, attention, il faut compter à l’envers : on ovule 12 à 14 jours avant la fin du cycle. Ça y est, vous avez déterminé votre jour J ? Pour augmenter vos chances de tomber enceinte, l’idéal, c’est donc de faire l’amour dans les 2 jours précédant l’ovulation. Pourquoi avant ? C’est le temps nécessaire aux spermatozoïdes (24 à 48H) pour rejoindre l’ovule… Sachez qu’il existe aussi d’autres moyens de déterminer son ovulation, tels que la courbe de température, l’observation des glaires cervicales, ou des tests vendus en pharmacie. Vous pouvez consulter le planning familial ou votre médecin de famille pour en savoir plus. 3. L’amour souvent tu feras: Ce n’est pas un scoop, mais autant le rappeler ! On l’a vu, la période de fertilité est courte et variable selon les femmes: faire l’amour souvent, c’est donc maximiser ses chances de tomber enceinte ! Pour simplifier le voyage des spermatozoïdes, quelques recommandations de bon sens : ne défiez pas la gravité et privilégiez des positions « classiques », comme le missionnaire ; après l’amour, bannissez les douches vaginales et restez allongée environ 30 mn ; certains conseillent même à la femme de faire « les pieds au mur » ou de surélever les hanches par un oreiller, histoirede donner un coup de pouce aux spermatozoïdes… À tester ! 4. De fumer et boire tu t’abstiendras: La cigarette et l’alcool, ce n’est pas top pour la santé en général, et pour la fertilité en particulier ! Selon les spécialistes, le tabac réduit le niveau d’œstrogènes. Conséquence : une fumeuse de 35 ans a la même fertilité qu’une non-fumeuse de 40 ans. Quant à la consommation d’alcool, elle perturberait la production de progestérone par l’ovule. Résultat : la nidification de l’œuf fécondé est plus problématique, et les fausses couches plus fréquentes… La bonne résolution, c’est donc de s’arrêter, au moins 3 mois avant la conception. Et ça vaut aussi pour le (futur) Papa : le tabac et l’alcool nuisent à la qualité et à la vitalité des spermatozoïdes. Un enfant se fait à deux, la preuve est faite ! 5. Ton poids tu optimiseras :Des kilos en trop, voilà qui minimise vos chances de tomber enceinte… Mais des kilos en moins aussi ! En effet, pour fonctionner parfaitement et produire des hormones, l’organisme féminin doit comporter un pourcentage de graisse adéquat. On parle de « poids de fertilité maximale ». Quelques exemples, d’après Nikki Bradford1 : le poids de fertilité d’une femme d’1m62 est d’environ 55 à 66 kg ; celui d’une femme d’1m68 est d’environ 59 à 71 kg. La bonne nouvelle, c’est que ce « poids de fertilité maximale » est supérieur au « poids santé ». Pas de régime draconien en perspective, donc, une bonne hygiène de vie devrait suffire ! Voilà qui nous conduit directement au point 6 : 6. Une vie saine tu mèneras: Attention, on n’est pas en train de vous dire qu’il faut absolument devenir championne de kite-surf pour espérer tomber enceinte ! Mais un peu d’exercice régulier, comme la natation ou la marche, cela peut favoriser votre fertilité : le sport avec modération contribue à votre bien-être physique et mental, deux élémentsimportants quand on veut avoir un bébé. De même, quelques mois avant la conception, soyez plus attentive à ce que vous mangez. Ça ne veut surtout pas dire vous mettre à la diète ! Il suffit de manger un peu de tout, varié et équilibré. Ça vous permettra de faire naturellement le plein de tous ces nutriments indispensables à la fertilité féminine et masculine : les vitamines A, B6, B12, C et E, ainsi que les acides gras essentiels, le zinc, le sélénium, le manganèse et le fer. Et puis comme ça, vous serez en pleine forme pour la grossesse ! 7. Vers les médecines douces tu te tourneras : Homéopathie, ostéopathie, acupuncture, phytothérapie… Les médecines dites « douces » ne peuvent se substituer aux techniques de procréation médicalement assistée. Mais, si vous croyez en leurs bienfaits, elles peuvent, dans un premier temps, contribuer à réguler vos fonctions biologiques et à diminuer un éventuel stress, préjudiciable à la fertilité. En effet, stress et fertilité ne font pas bon ménage : d’après une étude allemande menée sur 2000 couples « infertiles », 25% l’étaient pour des problèmes émotifs. Ce manque de fertilité (cycles irréguliers, spermatozoïdes de mauvaise qualité, baisse de la libido…) serait une réponse « normale » de l’organisme face à une situation d’insécurité, comme les animaux qui procréent peu lorsqu’ils sont en danger ou en captivité.Moralité : ne stressez pas trop si bébé se fait un peu attendre ! Riez, bougez, vivez, faites des câlins… et ne vous focalisez pas trop sur les conseils ci-dessus, ça risquerait de vous angoisser !!

CONTACTES : 

Gran Maitre papa BAOBAB

@:  puissantbaoab@gmail.com

Tel: ( 229) 96 77 06 056

Que la bénédiction soit